Auxerre 18

L’exposition que propose en ce moment la galerie de la Place sur le peintre chilien Bernardo Narea est particulière, dans la mesure où les objets montrés ne sont pas des œuvres achevées mais des séries d’esquisses, des carnets, des croquis.

Ils permettent de se faire une idée de la genèse du travail de ce peintre.

Parmi la vingtaine de pièces exposées, on remarque toutefois une composition plastique faite de compression de cannettes et de pâte à papier. « Je les ai trouvées comme ça, déjà aplaties, dans la rue, et j’ai eu l’idée de les incorporer dans un petit tableau pour en faire une poétique empreinte, explique-t-il simplement. Souvent, ce sont des scènes extérieures à mon atelier qui m’inspirent. »

Ses cahiers et des feuilles libres l’accompagnent immanquablement et constituent alors la base de sa création artistique. « Ici, explique-t-il encore, j’ai fait des esquisses pour reproduire différents aspects de lumière. Ce sont des outils nécessaires qui me permettent de garder une trace et de travailler, une fois de retour dans mon atelier, le tableau définitif. »

Pratique. Jusqu’au samedi 17 mars à la Galerie de la Place, 1 bis place Saint-Étienne. Du lundi au vendredi de 11 à 18 heures, samedi de 10 h 30 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30. Entrée libre.

Facebook Twitter Google+
AUXERRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.