Restaurant La Marande (71260)

REALISATION  :
Avant tout est une œuvre imaginaire, souple et sa seule prétention -mis à part d’habiller le mur  – est de retenir la regard pendant 5 minutes de chaque observateur.
Le parquet figé, sans perspective  ? Il permet de représenter la profondeur par les objet ou personnages mêmes sans alourdir cette sensation de fraîcheur naïve ,elle même étant mélangé à des aspects plus réels .
Le ciel est en mouvement  ; il a été réalisé en premier  sous la musique de Bethoven (sonatas ) et Vivaldi (4 saisons)  ; les traces de brosses sont au rythme de certains aires…Ce qui donne un ciel en mouvement  . Au fond de la pensée  ? Les coup de fouets pour la crème fouetté ou bien pour la merengue…remplacé par les nuages .Celles ci;parfois se transforment en outils de cuisine ou proches de celle ci…Désolé  ; 5 minutes de plus à vous retenir.
L’appui fenêtre devient un sorte de secrétaire dont il s’afficheraient de cartes postales
Les serveurs sont une synthèse du menu traditionnel du restaurant  ; corps d’escargots  , bras de homard qui sont raccourcis en fonction de l’esthétique d’ensemble (proportion)  ; les pâtes de grenouilles qui touchent certes une globalité de la cuisine française  ; bien insérée aussi en bourgogne.
Des éléments suggestifs et aussi d’autres en accord à la gastronomie sont représentés quelque part de l’ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.